5 raisons d'aimer Vienne

Jessica - - #Destinations

Pourquoi tombe-t-on immanquablement amoureux de Vienne, capitale de l’Autriche? Parce que l’ancienne cité de la dynastie des Habsbourg est devenue un heureux mélange de vieux et de neuf, de classique et de hip, de culture, de musique et d’histoire, le tout sans jamais perdre ses allures de conte de fées. Et elle est belle, tout simplement.



1. La musique classique

Capitale mondiale de la musique classique, Vienne fut le repaire de nombreux virtuoses, dont Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig van Beethoven et Johann Strauss, grand créateur des valses viennoises. Cet héritage musical se fait entendre dès notre arrivée dans la vieille ville, alors que nous émergeons de la station de métro Karlsplatz. La douce mélodie qui émane des toilettes publiques nous accompagne ainsi jusqu’à la sortie s’ouvrant directement devant l’Opéra national de Vienne. En dehors des heures de représentation, des visites guidées de l’intérieur richement décoré sont offertes en français, mais encore vaut-il mieux passer une soirée à l’Opéra viennois. Certes, les billets ne sont pas donnés et il faut bien souvent les acheter à l’avance ou se risquer à dégoter des places à la dernière minute directement au guichet, mais le jeu en vaut la chandelle. Pendant les mois d’avril, de mai, de juin et de septembre, nous pouvons nous rabattre sur la projection gratuite des prestations d’opéra et de ballet sur les façades ocres de l’édifice donnant sur la place Herbert-von-Karajan.



2. L'impératrice Sissi

Merci à la trilogie Sissi qui a repositionné Vienne en tête des destinations touristiques en Europe. Jeunes et moins jeunes s’y rendent maintenant pour marcher sur les traces de l’impératrice Élisabeth d’Autriche. Avec le « Sissi Ticket », nous passons des heures à peaufiner nos connaissances sur la réalité vécue par la monarque au Musée Sissi. Nous jouons à la princesse dans les appartements du château de Schönbrunn et nous valsons dans les jardins jusqu’à atteindre les hauteurs de la Gloriette, qui offre une vue imprenable sur la capitale autrichienne. Et là ne s’arrête pas notre investigation: les portes des pièces autrefois habitées par Sissi et le beau Franz à la Hofburg, l’ancienne résidence d’hiver des Habsbourg, nous sont aussi ouvertes. Il est même possible de se remémorer les scènes marquantes de la célèbre trilogie mettant en vedette Romy Schneider au Musée du meuble, où est exposé le mobilier utilisé lors du tournage. Pour un itinéraire complet spécial Sissi, rendez-vous ici.



3. Les cafés et viennoiseries

À Vienne, les Kaffeehaus sont une véritable institution. Et comme si la délicieuse odeur de café frais n’était pas suffisante, les vitrines sont savamment décorées des plus belles viennoiseries pour appeler à la gourmandise. En matinée ou en après-midi, on s’y attable pour lire le journal ou papoter autour d’une boisson chaude et d’une fine pâtisserie. Pour goûter à cette tradition ancestrale dès le petit matin, direction le Café Museum où l’on savoure une traditionnelle brioche là même où Gustav Klimt sirotait autrefois son café. En après-midi, on s’arrête au café d’artistes Hawelka dans la Dorotheergasse ou au Café Central, sur Herrengasse, pour recevoir notre dose de caféine. Et si nous sommes saisis d’une rage de sucre, c’est à la célèbre pâtisserie Demel, ancien fournisseur des Habsbourg et grand favori de Sissi, que nous irons nous sucrer le bec. À moins que l’on ne craque pour l’une des spécialités viennoises servie à l’hôtel Sacher, un gâteau au chocolat mieux connu sous le nom de Sachertorte.



4. Les musées

Avec un riche passé et des trésors architecturaux qui bordent les rues, Vienne elle-même est un musée. Mais en plus de ses façades somptueusement décorées, la capitale d’Autriche possède plus d’une centaine de musées. Tellement qu’il sera difficile de choisir entre le MuseumsQuartier, avec le Musée Leopold et le célèbre Musée d’art moderne mumok, ou alors l’Albertina et le Musée d’histoire naturelle qui s’élèvent à deux pas du Palais impérial. Parmi les expositions les plus appréciées par les touristes, notons la collection de chefs d’oeuvres réunis par les Habsbourg au Musée d’histoire de l’art et la plus vaste sélection au monde de tableaux de Gustav Klimt rassemblée au Musée du Belvédère. Les amateurs d’histoire seront ravis d’errer entre les murs de l’énorme caserne reconvertie en Musée d’histoire militaire, tandis que les enfants se réjouiront de découvrir le Zoo de Schönbrunn. Vraiment, il y en a pour tous les goûts!


5. L'ambiance

Malgré ses châteaux de princesse, son histoire omniprésente et ses délicieuses viennoiseries, Vienne plaît d’abord et avant tout grâce à son ambiance un peu jazzy, un brassage unique de modernité et de contes de fées. Cette impression que Sissi débarquera d’un carrosse doré à tous les coins de rue de la vieille ville s’éclipse quand nous franchissons la Ringstrasse, ce grand boulevard qui ceinture le centre historique. À quelques pas de là, les quartiers bohèmes de Wieden et de Margareten révèlent une Vienne jeune et réinventée. Elle affiche ses couleurs dans les étales de fruits, légumes et poissons du marché Naschmarkt, dans les cafés et restaurants à la mode de la Schleifmühlgasse et en dévoile même un peu plus à la tombée de la nuit quand les DJ investissent les bars branchés du coin et que Mozart fait place à l’électro.

Et vous, quels sont vos raisons d'aimer Vienne?

Rédactrice pigiste et photographe en devenir, je chasse les voyages d'aventures et de plein-air partout à travers le monde, mais spécialement en Allemagne, ma nouvelle terre d'adoption. Je raconte mes périples en mots et en images sur le blog deuxexpats.