Irlande : une semaine dans l'île d'émeraude

Hugo - - #Destinations
Quand on parle de l'Irlande, ce sont souvent les mêmes images qui viennent en tête : des pubs bondés à l'ambiance festive où on boit de la Guinness et des paysages d'un vert éclatant que sans doute toutes les femmes rêvent d'admirer après avoir vu «P.S. I Love You».

C'est plutôt cliché, mais quand même bien vrai. Si la capitale, Dublin, est l'endroit idéal pour s'éclater et boire un coup, le reste de l'île d'émeraude est riche en panoramas originaux d'une beauté exceptionnelle qui promettent de s'incruster dans votre mémoire jusqu'à la fin de vos jours.

Récit d'un voyage d'une semaine de rêve partagé entre le plaisir pour l'âme et celui pour les yeux.

Belfast (2 jours)

Quelques minutes à peine après que l'avion eut touché le sol de Dublin, on quitte déjà l'Irlande pour l'Irlande du Nord, qui appartient au Royaume-Uni. On troque donc l'euro pour la livre sterling (ouch!) et on sort notre accent british (encore ouch!) pour les deux premières journées.

Outre la visite de cette ville largement bombardée lors de la Deuxième Guerre mondiale, on s'arrête au Titanic Belfast, un musée à l'endroit même où a été construit le tristement célèbre navire au début du 20e siècle. Inauguré lors du centenaire du voyage inaugural du Titanic en 2012, le musée propose aux visiteurs de revivre en neuf étapes l'histoire du paquebot, de sa conception à son naufrage, puis à sa découverte au fond de l'océan Atlantique. La grande utilisation du multimédia (projections, hologrammes, etc.) et tout le caractère symbolique entourant l'immeuble lui-même rendent la visite à la fois fascinante et émouvante et en font un incontournable de Belfast.



Visiter l'Irlande du Nord est aussi l'occasion de découvrir l'oeuvre de la nature la plus originale que j'ai eu la chance de voir jusqu'à maintenant : Giant's Causeway. Ici, plus de 40 000 colonnes de pierre parfaitement taillées s'avancent dans l'océan, donnant l'impression d'un chemin pavé vers l'Écosse qui, selon la légende, serait l'oeuvre d'un géant. Si vous êtes plutôt du genre cartésien, disons que les colonnes sont en fait constituées de lave durcie il y a des millions d'années. Quoi qu'il en soit, c'est un endroit complètement surréel!



Tant qu'à passer par là, on s'arrête aussi à Carrick-a-Rede, où se trouve un pont de corde suspendu à plus de 30 mètres de hauteur qui mène à une minuscule île. Le prix pour traverser le pont (environ 12$ CAD) a suffi à freiner nos ardeurs, mais la visite du site vaut quand même la peine pour le panorama. Un magnifique sentier balisé longe la côte et offre des points de vue saisissants.



Dublin (3 jours)

On prend une pause des paysages et on revient vers la capitale pour quelques jours le temps de faire la fête. Comme il n'est, semble-t-il, jamais trop tôt pour boire, on commence par la visite du Guinness Storehouse qui produit chaque jour 3,5 millions de pintes de la bière qui, on vous le dira sur place, n'est pas noire, mais bien rouge foncé. On nous apprend non seulement comment la Guinness est fabriquée, mais on nous enseigne aussi la meilleure façon de la déguster. La visite se termine au dernier étage, au Gravity Bar, où on nous sert une pinte sur le bras de la maison tout en admirant la vue de Dublin. Comme la visite nous a ouvert l'appétit, on a fait un arrêt par le restaurant Gilroy's, au 5e étage pour y déguster un «irish stew» (ragoût de spécialité irlandaise) et c'est l'un des meilleurs repas qu'on a mangés pendant notre semaine.



Sur le même thème, on visite aussi la Old Jameson Distillery qui produit le populaire whisky du même nom. Encore là, on vous enseigne dans une visite guidée de 45 minutes le processus de fabrication complet du grain d'orge à la bouteille, mais surtout comment il a évolué au fil du temps. On termine le tour par une dégustation de trois eaux-de-vie, puis par une consommation gracieusement offerte.

Visiter Dublin, c'est aussi vivre la capitale une fois le soleil couché en faisant la tournée des pubs. Musique en direct, ambiance festive; tout ça combiné à la joie de vivre des Irlandais. Soirée réussie à coup sûr.



D'un point de vue plus culturel, il faut absolument visiter le campus de Trinity College et sa bibliothèque où est exposé le Livre de Kells; un manuscrit religieux d'une beauté incroyable dont l'origine remonte à l'an 800. Si à elle seule cette œuvre vaut le détour, il faut absolument aller au 2e étage où se trouve la Long Room; une salle réunissant 200 000 livres, dont certains très anciens. On se croirait dans la bibliothèque d'Harry Potter. Sans blague!


Galway (2 jours)

On termine la semaine à l'opposé, sur la côte ouest, à Galway. La petite ville est vraiment charmante et elle est le point de départ pour partir à la découverte d'autres bijoux de la nature.

Parmi eux, les célèbres Cliffs of Moher, à 1h30 de route, qui représentent l'attraction naturelle la plus visitée au pays. Ces falaises qui atteignent jusqu'à 214 mètres de hauteur s'étendent sur huit kilomètres le long de la côte de l'Atlantique. Il y a quelque chose d'enivrant à voir les vagues venir se briser violemment, mais comme au ralenti, contre le roc, de voir ce vert éclatant, puis de sentir ce vent si fort qui risque à tout moment de vous faire perdre pied (soyez averti, on ne s'avance pas trop près du bord!). Une expérience tout simplement unique.



Puis, il y a le Connemara. Ici, on laisse les éléments de côté pour se retrouver dans un tout autre décor : des montagnes, des routes aux panoramas hallucinants, puis des centaines de moutons ici et là dont certains n'ont aucune gêne à se retrouver au beau milieu de votre chemin. À chaque détour, on pousse un nouveau «wow» devant ce qui s'offre à nos yeux (mention spéciale au fjord de Killary).



On fait aussi un arrêt à l'abbaye de Kylemore, un château construit au 19e siècle qui est par la suite devenu le refuge d'une communauté bénédictine. L'emplacement, au pied d'une montagne, est magique alors que le reflet du château miroite dans l'eau d'un lac calme.



Quelques conseils...

  • Vous pouvez vous rendre à Dublin tout au long de l'année, mais sachez qu'Air Transat offre des vols directs de Montréal vers la capitale irlandaise de mai à octobre; une option franchement intéressante.
  • On dit qu'en Irlande vous pouvez vivre les quatre saisons en une seule journée. Privilégiez donc le multicouche dans le choix de vos vêtements.

Pour plus de détails sur ce voyage, d'autres photos, ou pour planifier votre voyage en Irlande, visitez mon blogue: https://hugoautourdumonde.wordpress.com/category/irlande-2015/

Oeuvrant dans le domaine des communications, j'adore voyager et surtout partager mes aventures. Que se soit avec un sac à dos, en formule tout compris ou à bord d'un navire de croisière, je suis toujours prêt à découvrir une nouvelle partie du monde. J'ai été piqué, je ne peux m'arrêter.