Le tour du monde gratuit: tu acceptes ou tu refuses?

Tiffany -

Je suis curieuse.

Je demande souvent aux gens quels sont les pays qu’ils ont visités et les raisons pourquoi. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaises réponses. Sauf si tu me dis que voyager c’est inutile sans en avoir vécu l’expérience.

La question ultime que j’aimerais poser secrètement à tout le monde que je rencontre est simple.

Je t’offre un tour du monde gratuit. 1 an. 365 jours. Tout, tout, tout est payé. Tu acceptes ou tu refuses? Un peu comme au Banquier avec Julie. Par contre, tu dois quitter dans une semaine. Bref, je suis gentille, je te laisse 24h pour me donner une réponse!  


***

Une opportunité comme celle-là ne se présente pas à tous les coins de rues. Ma réponse est assez prévisible. J’accepte. Sans même y penser.

Pourquoi? Simplement parce que je peux. Pour ma part, à 21 ans, mes plus gros soucis sont d’économiser assez d’argent pour voyager et de me réveiller à l’heure pour aller à l’université.


***

Tranche de vie

J’ai mis les pieds en Amérique du Sud, en Europe, en Afrique et en Océanie. Je ne suis jamais allée en Asie et je suis très impatiente d’y aller. C’est la prochaine destination sur ma bucketlist. Je suis rendue là en quelque sorte dans mon parcours de voyageuse. Quand j’en parlais avec des gens quelqu’un m’a dit que l’Asie ne partirait pas en courant. Que je pourrai y aller plus tard. C’est quand plus tard? Je n’aime pas les réponses floues. C’est vrai que l’Asie ne partira pas en courant, elle n’a pas de jambe, mais la société fera en sorte que tu te conformes au moule de celle-ci si tu attends trop longtemps et que tu remets toujours à plus tard.

Toi, non plus, tu ne courras pas vers l’Asie à ce moment-là.

Ok. Peut-être que tu feras partie de la faible minorité qui écoutera son cœur et, qui a 30 ans, décidera de démissionner de son travail, de vendre son condo et de se diriger vers l’Australie avec un Working Holiday Visa parce que tu as réalisé que la vie c’était plus.

J’ai rencontré Amanda(USA) et Declan (Irlande) l’été dernier dans deux auberges de jeunesses différentes en Australie. Ils avaient 30 ans, des emplois stables, des amis, une maison. Tout allait bien, mais ils voulaient découvrir le monde. La seule difficulté qu’ils rencontreront sera au retour. Il sera difficile de retourner à ce qu’ils avaient laissé. Il sera difficile d’expliquer à ceux qui ne sont pas partis ce qu’ils auront vécu.


***
La jeunesse nous permet beaucoup. Elle nous permet d’être irrationnels et, on va être quétaine, de suivre notre cœur.  Alors, tu acceptes ou tu refuses?

Mon but: voyager, voyager, voyager et encore voyager! Je suis présentement étudiante en génie industriel, mais j'aimerais qu'un bac en "voyageur 101: visiter tous les pays du monde" existe. J'écris aussi des fois sur mon blogue.