Cinq tuyaux pour se déplacer en Europe à peu de frais

Fred - - #Trucs Voyages
Collaboration spéciale, Marie-Julie Gagnon.

Vous partez pour l’Europe et avez envie d’explorer plusieurs contrées? Cinq pistes pour minimiser le coût de vos déplacements.

1- Les compagnies aériennes à rabais

Les compagnies comme Ryanair et EasyJet constituent sans aucun doute les moyens les plus rapides et économiques de se déplacer en Europe. MAIS seulement si vous voyagez sans enregistrer de bagages, ne mangez rien… Vous voyez le topo. Plusieurs sites, comme celui-ci et celui-là, peuvent vous permettre de repérer les compagnies «low cost» qui conviendront à vos besoins. Le Routard a par ailleurs publié un dossier sur le sujet.

2- L’autobus

Basée à Paris, la blogueuse Audrey Albicy aime particulièrement la compagnie IDBUS, propriété de la SNCF. Récemment, elle a payé un aller-retour Paris-Bruxelles… 24 euros. «C'est vraiment le meilleur plan quand on n'a pas un budget qui "colle" aux tarifs du Thalys [train]. Le départ se fait à l’heure prévue. J'ai eu affaire avec le service à la clientèle au téléphone à cause d’un bogue de leur site web et le service a été extra et poli. Ils m'ont dirigée vers leur comptoir directement à la gare pour finaliser mon achat. C'est 2 euros en plus quand on achète au comptoir d'une gare de départ. […] Les chauffeurs sont bilingues. Derniers détails, mais importants pour moi : le confort, la propreté et WiFi dans les bus!»

«Je connais Polski Bus pour l'Europe Centrale et MegaBus pour le Royaume-Uni, mentionne pour sa part Anick-Marie Bouchard, coauteure de La Bible du Grand Voyageur (Lonely Planet), blogueuse et conférencière. En s’y prenant d'avance, on peut avoir des billets à 5 € pour plusieurs centaines de kilomètres, WiFi inclus!»

3- Le covoiturage

Similaire à AmigoExpress, BlaBlaCar permet de trouver un conducteur qui souhaite partager le coût du voyage avec des passagers. Vous pouvez bien sûr faire l’exercice à l’inverse si vous louez une voiture! Plus d’infos dans cette vidéo.

 

4- L’autostop

Ce n’est clairement pas pour tout le monde, mais le stop reste le moyen le plus économique de voir du pays.  «C’est facile sur les réseaux d'autoroutes à péages pourvu que l'on parvienne à se faire déposer à une station-service sur l'autoroute (contrairement au Canada, où elles sont en dehors), précise Anick-Marie Bouchard alias Globestoppeuse, qui a fait du stop son mode de vie. Pour des conseils de sécurité, consultez son billet Autostop : 3 conseils pour débutants.

5- Le train

Si, comme l’auteure de ces lignes, vous êtes fous des trains, la meilleure manière de réaliser des économies est généralement d’acheter vos billets à l’avance. On peut faire une réservation par l’entremise du site canadien raileurope.ca ou d’une agence de voyage. Certains laissez-passer peuvent être avantageux… mais pas tous. Tout dépend de votre itinéraire!

«En Allemagne, on peut avoir des tickets de train à plusieurs - jusqu'à 5 personnes, le week-end notamment (Schönes-Wochenede) en illimité pour 45 €, ajoute Anick-Marie Bouchard. Un bon truc pour les petits groupes et les trains-stoppeurs.» Elle recommande également de jeter un coup d’œil aux Länder-Tickets par Land si vous vous rendez dans les parages.

À lire aussi sur Taxi-brousse: L’Europe en train ou en avion ?

Marie-Julie Gagnon est auteure, chroniqueuse et blogueuse voyage. Ce printemps, elle est aussi porte-parole de la campagne «Trésors cachés d’Europe» d’Expedia.ca, site de voyages le plus fréquenté au Canada où il est entre autres possible de se procurer des forfaits pour l’Europe. Vous pouvez par ailleurs suivre Marie-Julie sur  Twitter, Facebook, Instagram, Google+ et YouTube. Taxi-brousse a aussi une page Google+.

Fondateur de Yulair et chasseur de photos de graffitis à travers le monde.