Cuzco et quelques trucs pour fille qui voyage seule

Geneviève - - #Les Essentiels #Trucs Voyages #Destinations #Insolites #Nouvelles Voyage

Près de 6 heures de bus qui séparent Puno de Cuzco. L’altiplano que l’on traverse durant 3 heures, montagnes, roches et neige. Après la Raya… La vallée de Cuzco, des cactus, des palmiers, de la verdure partout, des rivières et j’en passe. J’adore déjà Cuzco. Si vous vous posez la question sur ma santé et mon mal des montagnes, je vous dirais qu’après 8 jours mon corps à finalement lâchée prise et ma réserve de globules rouges doit être à son maximum. À part être essoufflée après un effort, comme monter des marches, tout va mieux !

Voici quelques paysages au fil du chemin entre Puno et Cuzco.









J’arrive en milieu d’après-midi, je suis libre pour quelques jours. Donc je décide d’aller me promener et en profiter pour me faire un diner-souper car je suis affamée ! On me suggère fortement de prendre un plan de la ville (et je comprends maintenant pourquoi) et de me diriger dans le beau quartier de San Blas, les petites rues étroites, une seule voiture passe et les piétons marches à la queue leu leu… car les trottoirs ne doivent pas faire plus de 20 pouces. San Blas est très paisible, parc, église, boutiques souvenirs et restaurants. Voici des photos du quartier de San Blas.








Je décide de marcher jusqu’au marché local de San Pedro. C’est fou les odeurs ! Ça sent bon, les herbes, le fromage, le pain, les fleurs et les épices.







Côté sécurité, l’hôtel me dirige toujours très bien en me dessinant les secteurs sécuritaires et en m’indiquant aussi les quartiers et les choses à éviter sur un plan. Je suis aussi très prudente et prévoyante, avec le temps et les voyages on développe un 6ième sens. Petit truc, marché toujours la tête haute et d’un pas assuré même perdue, trouver un hôtel chic, un resto chic, une pharmacie ou un policier et demander votre chemin. Demander pas à n’importe qui… N’embarquer jamais avec des inconnus, soyez vague sur l’endroit où vous vous loger. J’ai fait le coup à Arequipa… en pointant plus ou moins vaguement en disant près d’une tiendra jaune… Si vous vous sentez suivit, ça m’est arrivée une fois à Miraflores et ici à Cuzco, rester dans des lieux remplis de monde, chaque fois qu’il vous cherche vous allez croiser son regard… après 2-3 fois il comprend que vous êtes au courant qu’il vous suit et habituellement il vous lâche…s'il est plus persistant. Comme pour moi à Miraflores, je pense qu’il m’a suivi sur 2 km. Je me suis mis debout près de 2 policiers, il m’a regardé, je l’ai regardé et j’ai regardé les policiers… Pouf ! Il faisait demi-tour. Si vous avez besoin d’un taxi et que vous n’êtes pas certain qu’il soit légal, certain taxi sont très dangereux, surtout à Arequipa la nuit, les restos et hôtels chics se feront un plaisir d’en appeler un pour vous même si vous n’êtes pas client de leur établissement. Si un client de votre hôtel est insistant auprès de vous, j’ai vécu l’expérience à Puno dans mon hôtel, ne dites JAMAIS votre numéro de chambre et rester toujours très vague sur les infos que vous lui donnez. Cette fois-là, j’ai pris l’ascenseur et je ne voulais pas qu’il connaisse mon étage (écran lumineux où tu vois les chiffres changés) Je suis monté au 5e étage et j’ai fait à pied jusqu’au 6eSi vous avez envie de sortir avec des locaux du pays ou des touristes, donné un point de rencontre neutre et dans une foule, genre en face de la cathédrale. Jamais à votre hôtel. Vous voyez un peu… C’est partout pareil, je le fais à New York et lors de tous mes voyages, surtout dans les pays dits « dangereux ». On m'avait fortement déconseillé de venir au Pérou seule, je l'ai fait. Ça ne sait pas très bien fini... mais ça vous allez le lire plus tard. Il n'en demeure pas moins, que j'ai adoré mon voyage au Pérou. 

 




Pour voir mes autres articles sur le Pérou : 

1. Lima

2. Pisco

3. Islas Ballestas & Paracas

4. Arequipa

5. Nasca

6. La vallée du Colca

7. Lac Titicaca et les îles flottantes Uros

Ma page Facebook Surfer girl around the world

Pigiste au département artistique en cinéma et télévision, j'adore mon travail car entre deux contrats j'ai la chance de partir. Je préfère voyager en solo, toujours à la recherche de nouvelles destinations et de vagues à surfer. Je suis une grande amoureuse du surf, du "Aloha life" et d'Hawaii.