Rangiroa, un atoll dans l’archipel des Tuamotu

Geneviève - - #Les Essentiels #Destinations #Nouvelles Voyage

Rangiroa est un atoll de l’archipel des Tuamotu en Polynésie Française. Les premiers explorateurs européens l’ayant découvert l’appelèrent l’île aux Mouches ou Bonne Espérance, mais son nom tahitien est Ra’i roa (Long ciel). D’une superficie de 79 km2, Rangiroa est mondialement reconnu pour sa faune sous-marine exceptionnelle. Dauphins, requins, raies, poissons de récifs et baleines y sont observables !




J’ai loué un bungalow au Maitai Rangiroa, un bungalow sur le jardin mais j’ai la chance d’avoir une belle vue sur le lagon et je suis à quelques pas de la terrasse avec piscine. Le site est magnifique, le service excellent… en fait, je n'ai rien à critiquer… sauf peut être le prix de la nourriture mais ça, c’est généralisé partout en Polynésie. 




J’ai réservé une excursion pour demain, faire la passe de Tiputa en dérivant en snorkeling.

Une passe en Polynésie, c’est l’entrée de l’océan dans les lagons. C’est par là que les bateaux entrent dans le lagon, ainsi que la vie marine. Bora Bora a qu’une seule passe, c’est là que j’ai nagé avec les requins citron. Ici à Rangiroa, il y a 2 passes et l’une d’elles c’est la passe de Tiputa.

La passe de Tiputa est souvent considérée comme la Mecque des plongeurs et fait partie du classement des meilleurs sites de plongée au monde. Elle est particulièrement connue pour ses innombrables requins gris et requins-marteaux mais aussi pour ses raies manta et raies léopard.

À mon réveil, j’ai appris que l’archipel de Tuamotu était en alerte météo. Il y a beaucoup de vent, des nuages et le ciel sont gris mais à 10h45 am le taxi arrive pour l’excursion.

Une fois au quai, je demande si l’activité est annulée. Le ciel est noir au-dessus de l’océan. On me répond qu’il y a beaucoup de houle et que le courant est fort mais que tout est ok.

Mon guide s’appelle Teva et son surnom c’est Moana, car il peut rester longtemps sous l’eau sans respirer. Ça m’a fait rire !

Une fois arrivée dans l’océan face à la passe de Tiputa, la mer est déchaînée. Il y a des vagues de 4 à 6 pieds… peut-être plus… Je saute à l’eau avec mon masque et après 2 vagues, je panique, je n’arrive plus à respirer. À chaque vague, le bateau disparaît… Moana essaie de me calmer mais je veux juste retourner sur le bateau, ce que je fais. Le capitaine suit le groupe et moi, je me tiens très fort au bateau, qui tangue tellement que j’en ai mal aux bras… et je ne sais pas par quel miracle, je ne vomis même pas !

 

Vers la fin, épuisée par les vagues, frigorifiée par la pluie qui tombe et qui me pince la peau… je me jette à l’eau pour finir la plongée avec le groupe.


Mère Nature est déchaînée, il n’y a aucun requin, aucune raie, juste de centaines de petits poissons…

De retour au bungalow, plus d’internet, plus de câble, c’est la grosse tempête et le vent semble vouloir arracher les palmiers. Je vais au bar écouter la radio et au pire de la tempête, les vagues atteignaient plus de 16 pieds dans le lagon ! Mon ami surfeur m’avoue qu’il n’aurait jamais fait la déferlante de Tiputa dans ces conditions, donc je me console en me disant, que j’ai essayé et que je suis toujours vivante ! 

 J’ai fini ma journée par un bon massage avec de l’huile de monoï dans la chambre de mon bungalow.

 

Après la tempête, j’ai été souper Chez Obelix, un incontournable à Rangiroa.




C’est déjà un départ pour la dernière destination de mon voyage, l’île de Tahiti !


Merci Rangiroa ! Tu es belle et merveilleuse !


Pour voir mes articles sur la Polynésie Française : 

1. Moorea

2. Raiatea  &  Tahaa 

3. Maupiti 

4. Bora Bora

5. Tikehau

6. Rangiroa

Ma page Facebook Surfer girl around the world

 

 

Pigiste au département artistique en cinéma et télévision, j'adore mon travail car entre deux contrats j'ai la chance de partir. Je préfère voyager en solo, toujours à la recherche de nouvelles destinations et de vagues à surfer. Je suis une grande amoureuse du surf, du "Aloha life" et d'Hawaii.